Les véhicules prioritaires

 
 
Les véhicules d'intérêt général prioritaires et les véhicules non-prioritaires bénéficiant de facilités de passage.

Les véhicules d'intérêt général prioritaires

D'intérêt général, ils ont la priorité absolue sur tous les autres usagers et dans toutes les situations de
circulation, dès lors qu'ils actionnent leur sirène deux tons et leurs gyrophares bleus.

Les conducteurs peuvent ainsi enfreindre certaines règles du Code de la route, même aux feux tricolores, mais ils doivent anticiper afin de se protéger des réactions inattendues.

Vous devez impérativement ralentir, voire vous arrêter et vous ranger sur le côté pour leur céder le passage.
S'il est impossible de faire autrement, vous pouvez exceptionnellement empiéter sur le trottoir, avec d'infinies précautions, évidemment.

Ce sont les véhicules de Gendarmerie, Police, Douanes, Pompiers, SAMUService d'aide médicale urgente, SMURService médical d'urgence et de réanimation et ceux affectés au transport de détenus et de service d'ordre des prisons. Notez que tout véhicule escorté par la
Gendarmerie ou la Police est prioritaire.

Image1
Image2
Image3

Les véhicules non-prioritaires bénéficiant de facilités de passage

Il existe aussi des véhicules non-prioritaires bénéficiant de facilités de passage dans des cas justifiés par l'urgence d'une mission, sous réserve de ne pas mettre en danger les autres usagers. Vous pouvez alors les laisser passer s'ils utilisent conjointement leur sirène deux tons et leurs gyrophares bleus.

Ce sont les véhicules des ambulances, les véhicules d'intervention d'EDFÉlectricité de France et GDFGaz de France, du service de surveillance SNCFSociété nationale des chemins de fer français, de transports de fonds de la Banque de France, des associations médicales concourant à la permanence des soins ou des médecins de garde départementale, de transports de sang et d'organes humains, des engins de service hivernal et véhicules des services gestionnaires des autoroutes et voies rapides.